La perception par la Dame à la licorne

 

La Dame à la Licorne est mise en scène selon 6 tentures du 15° siècle. 5 tentures décrivent les 5 modes perceptifs. Ces tentures sont des scènes paisibles, explicites, composition efficace, sobre, sérénité, expression des femmes calme et détachée. Grande simplicité générale. Elles marquent la fin du Moyen Age et l’entrée dans la Renaissance.

L’ordre de présentation des tentures est celui de leur fabrication, il est indiqué par le nombre des armoiries

LA VUE / UNE ARMOIRIE

la-vue25

L OUIE / DEUX ARMOIRIES

louie24

LE TOUCHER / TROIS ARMOIRIES

le-toucher22

MON SEUL DESIR / TROIS ARMOIRIES

le héron (la femme) et le faucon (homme) dans le langage courtois

a-mon-seul-desir23

LE GOUT / QUATRE ARMOIRIES

le-gout22

L ODORAT / QUATRE ARMOIRIES

lodorat22

Diapositive : Dame à la Licorne, mon seul désir.

Sur la tenture « mon seul désir », une tente figure, elle a un volume intérieur, elle représente l’intériorité. Au contraire les cinq sens sont représentés tournés vers l’extérieur comme l’exercice de la perception. La scène de « mon seul désir » autour de la tente réveille l’imaginaire et le fantasme auxquels l’enfant autiste n’a pas accès. Les tentures de la dame à la Licorne  comme la tente de « mon seul désir » sont des tissages qui renvoient au toucher, mode perceptif central dans la question de l’autisme.


Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s