En recherche, l’expérience et la pensée

PILE est un projet de recherche qui veut améliorer la compréhension du fonctionnement du bébé. La particularité de ce domaine de recherche est le fait que l’accès à de nouvelles connaissances n’est pas le résultat d’un cheminement de pensées mais passe avant tout par des expériences. PILE est un projet sur la parole et à comme outil la parole ; la parole est considérée comme une expérience au sens large (travail en équipe, rencontre d’un film, rencontre de parents et d’un bébé). Il existe un parallèle entre la communication du bébé qui est fondée uniquement sur des expériences et le mode de fonctionnement de PILE.

L’évolution du projet est une succession d’expériences partagées dont émerge une pensée. La pensée relie les diverses expériences, elle est celle qui organise et donne sens pour assurer une évolution.

Le paradigme de la parole

Quand nous parlons soit nous désirons transmettre une idée qui existe avant même de parler, soit la parole construit entre deux personnes une pensée. Ce deuxième mode de parole est celui adressé au bébé quand celui-ci ne sait pas encore parler. Cette parole est aussi celle utilisée par le clinicien d’enfant. Ce type de parole provoque surprise et nouveauté chez les interlocuteurs. Les interlocuteurs sont prêts à s’ouvrir à une parole qui leur échappe. Le résultat est dans l’action de la parole en présence de deux êtres qui se voient et vivent la rencontre de deux corps. Le vocabulaire est proche d’une parole courante. Cette parole échappe en partie, elle émerge entre des êtres en recherche d’équilibre jamais atteint. Cette parole s’aventure et elle est dépourvue d’une évidence de langage. Il y a un lâcher prise de la pensée intellectuelle dans l’échange.

Quels langages pour ces expériences ?

Dans une telle recherche, il faut peut-être tendre à « montrer », plutôt qu’à « démontrer », autrement dit, créer des processus plutôt que des représentations. Dans cet objectif, quel support de transmission choisir : film, musique, écriture. Il est possible que dans ce cadre, le film et la musique doivent être premiers et l’écriture secondaire car comment conserver l’aspect fracassant, spontané du bébé alors que l’écriture est construction de liens et donc continuité. Seuls certains poètes semblent capables de cette écriture.

Quatre langages comme la musique, la poésie, le cinéma et la peinture augmentent les possibilités de dire :

Musique, poésie et cinéma

Cette quête intérieure qui tente de venir au plus près du monde intouchable qu’est l’émergence du langage, rend la musique, la poésie et le cinéma nécessaires : musique et cinéma

Peinture

La rencontre avec des œuvres ouvre sur une dimension que l’on ne peut pas atteindre avec des mots. La métaphore de PILE est un tableau de Paul Klee : La vierge et l’enfant. La vierge à l’enfant

Expérience clinique et rédaction de monographie

Pour les analystes, l’expérience clinique est depuis longtemps une expérience émotionnelle dont émerge une pensée. Le partage éventuel avec un superviseur, est un mode de transmission.

L’expérience thérapeutique n’est pas transmissible c’est un moment fugace comme un concert.

La question se déplace alors sur la rédaction de la monographie. Ce questionnement est dans mon paragraphe « expérience émotionnelle » et non pas « la pensée écrite » car il s’agit d’une expérience unique entre deux êtres, il n’y a pas de théorisation. Ce texte tente de faire partager une expérience.

Comment rédiger une monographie pour qu’elle fasse vivre cette expérience émotionnelle ?

La pensée écrite issue de ces expériences

Une pensée émerge, elle fait alors encore partie de l’expérience émotionnelle. Il faut ensuite construire une pensée écrite, issue de l’expérience. Quels critères se donner pour qu’elle ne soit pas dénaturée et pourtant partageable ? Est-ce qu’une pensée peut répondre à de tels critères ou est-elle facilement un mécanisme de défense ?

Exemple de critères de cette pensée écrite

·         Comment maintenir l’incertitude ?

·         Comment rendre l’autre vulnérable par l’émotion bougée ?

·         Comment créer une ouverture psychique qui ouvre sur la régression ?

·         Comment proposer des repères partageables ? Ces repères ne sont pas les causes qui créent l’ouverture, car les causes restent à jamais clandestines. On ne peut plus parler de causes et d’effets.

·         Comment permettre la pluralité du sens où chacun trouve sa voie ? L’appropriation est plus aisée, ce qui est reçu devient la propriété de tous. Choisir ses chemins quitte à se perdre.

Exemple de mécanismes de défense de cette pensée écrite

  • La régression provoque une impossibilité à dire et une solitude, le clinicien écrit plus dans un élan nécessaire de partage que de transmission.
  • La pensée du clinicien est trop près de son monde indicible, elle n’est pas recevable, partageable mais elle crée chez le clinicien un espace psychique.

Dans ces deux cas, le clinicien utilise l’écriture avant tout à un niveau narcissique. L’objet réalisé n’est pas construit réellement pour être partagé.

Percevoir autrement pour penser autrement

On utilise des films vidéo, d’une dyade mère-bébé ou triade, parents-bébé. Considérant que la pensée n’est pas le meilleur outil dans cette période avant le langage, on travaille directement sur ce qui est vécu pendant cette période en utilisant des films. Il y a une contradiction car nous sommes habités obligatoirement d’hypothèses, de concepts qui décrivent cette période et ceux-ci guident l’organisation du protocole, donc nous utilisons notre pensée. La technologie est là pour définir un cadre qui se dégage le plus possible de ces concepts puisque sa mise en place est guidée par l’objectif de montrer ce qui échappe. Cette technologie doit mettre en évidence des concordances de mouvements que le chercheur sent mais ne peut pas penser. Effectivement, les mouvements auxquels nous nous intéressons, nous échappent puisqu’ils réveillent en nous l’infraverbal, en deçà de la pensée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s